© 2013 yannsenant. Textes, photos, vidéos.Tout droits réservés
 
 

Février 2003.

Archipel des Similan, mer d'Andaman.

Deux jours, plus que deux jours avant notre retour en France. Des paysages et des rencontres plein la tête, nous terminons notre premier périple en " routard " sur l'une des raisons de notre présence en Thaïlande……SIMILAN.

A 90 Km et près de 3 heures de bateau du continent, nous voyons l'archipel convoité se profiler puis se rapprocher…tant de mois d'attente pour vivre cet instant !

CYAN ! MARINE ! TURQUOISE ! EMERAUDE ! BLANC !...

Ko Similan

je ne sais où donner de la tête !!!!!! Mes yeux de " farang " sont béats face au spectacle offert…

Végétation épaisse, sable blanc, blocs de granit embrassant l'azur et le turquoise…….Même dans mes rêves les plus fous l'évasion n'était pas aussi intense….

Accompagné de mon épouse et de mes deux enfants, je ne peux que saisir toute la dimension et le sens du mot partage. Après avoir mouillé le longue queue sur la plage immaculée, nos pieds s'enfoncent maintenant dans cette farine d'une incroyable blancheur…. Ici tout nos sens sont mis a contribution !!

Euphoriques devant tant de splendeurs, Isabelle et moi pensons qu'un endroit pareil mérite mieux que d'y passer la journée. Au diable ! Oublions la brosse à dents, le change et tout ce qui nous rattache au quotidien. Cherchons de quoi dormir….

Classé parc national, l'accès à l'archipel est fermé six mois de l'année. Seul Koh Bangu et une autre île offrent la possibilité de dormir. Non ! Ici rien de semblable à Phi phi, juste quelques tentes et bungalows modestes entretenus par les quelques fonctionnaires employés… .

Sous une toile ou sous un toit, peu importe, nous aurions même couché sur la plage si cela avait été possible, routards novices que nous sommes…

YESSSSSSS !!!!!!! Reste plus qu'un bungalow...il est pour nous !!! S'enfonçant dans l'épaisse et dense végétation, un fonctionnaire nous accompagne jusqu'à notre location. Dernier à être loué mais également le dernier a embrasser la jungle.

Chouette on va être tranquille….

On ne s'enquiquine pas à faire le tour du propriétaire, explorer les recoins et les fonds marins de l'île nous emballent davantage.

 " Allez les enfants, on se dépêche… " .

 Pour être allé aux Maldives, je peux affirmer qu'aux îles Similan la clarté de l'eau est exceptionnelle.

 Une randonnée vers le sommet de Bangu, quelques plongées au tuba et photographies ci et là, la journée s'achève. On est claqué, nos yeux brillent de mille feux ! Heureux de rejoindre notre chambre, sans le savoir, nous nous apprêtions à passer une nuit mémorable...

Aucune tristesse ressentie à quitter ce foutu short que je portais depuis ce matin ; de plus il m'irritait désagréablement l'entre cuisse…entre baignades et randonnée qui ne le serait à moins ? Même Loick, mon fils de 8 ans, qui ne s'était plaint de toute la journée souffrait des mêmes irritations.

Si le bungalow offrait un confort des plus rudimentaire, il était tout de même équipé d'un ventilo, d'une douche et du savon oublié par les derniers occupants, le top quoi !!!

 Le doigt en guise de brosse à dents et le savon remplaçant l'ultra brite, nous étions prêts à rejoindre Morphée.

Un lit double pour quatre ? No soucis !!!!

En gentlemen Loick et moi proposons aux filles de nous coucher à même le sol. (Il y'avait bien moins d'auréoles jaunâtres et de fourmis par terre !!!!).

Déjà 22 heures et les 35 degrés ne faiblissent pourtant pas…heureusement que ce vieux ventilo esquisse un semblant d'air dans cette moiteur intenable, sinon…ET MERDE !!!! C'est aussi l'heure à laquelle les groupes électrogènes sont coupés…..on va crever…. Même habillés dans la tenue d'Adam, l'air est irrespirable. Seuls mes enfants dorment ; en sueur j'arrive tout de même à trouver le sommeil.

Deux heures passent….

YANN !! YANN !! Réveille toi il y'a quelqu'un sur le toit et à la porte, va voir…

 Mais c'est rien, répondis- je à ma femme pour la rassurer mais aussi pour continuer ma nuit…

 Trois minutes s'écoulent….

 YANN !! Va voir c'est peut être des terroristes….

QUELLE ANERIE j'avais fait en lui disant que j'avais lu sur un guide que des mercenaires avaient agressés et dépouillés des touristes au Sud de Koh Lanta.

Sur un ton railleur, je lui rappelle ses excès télévisuels et lui conseille de se rendormir.

Je tourne, vire…maintenant réveillé je mesure davantage l'amplitude sonore et l'inquiétude d'Isabelle.

C'est incontestable, les bruits sont intrigants. Et si c'était vrai ??

Trop forte, elle a réussi à me filer la pétoche !

Armé de mon appendice originel et équipé du faisceau fluorescent de ma montre, je m'aventure jusqu'à la persienne, histoire de voir…

 Il y'a du monde, ça bouge….

D'arbres en arbres, des arbres sur notre toit, du toit sur d'autres banians………des écureuils, des singes ?

 Je sais moi ?? Les mercenaires à notre porte ??? Un énorme et simple iguane…

Moralité du récit ? Ne jamais écouter sa femme………..non je plaisante.

Bien au contraire, je la remercie pour cette anecdote de voyage, qui sera à vie la notre…..

Ko Similan

 

Ko Similan

 

Puisque les Similans méritent bien mieux que mes photos argentiques, je vous recommande d'aller voir les photos numériques d'Ashram, membre du forum Tashi Delek. Cliquez sur la photo pour admirer les autres. ( Dernier message du

du post). 

Photo d'Ashram